Déjà inscrit :
Mot de passe oublié ? Identifiant oublié ? Créer un compte
ATTENTION aux majuscules et minuscules
   
   
mariage chretien

Un site de rencontre chrétien et de mariage chrétien

Pour aussi sortir entre chrétiens

France, Suisse, Belgique et Canada

 

Je m'inscris  

 

Je crée une sortie ou une annonce (gratuit)

sortie
 
   

Mariage chrétien: les fondamentaux

Fondamentaux du mariage chretien

La définition biblique du mariage par John Stott

Les menaces sur le mariage sont si grandes dans le monde occidental d’aujourd’hui qu’il est bon d’en rappeler les bases bibliques. Genèse 2.24 est la définition du mariage, propre à la Bible ; elle est d’autant plus importante qu’elle fut avalisée par le Seigneur Jésus-Christ lui-même (Marc 10.7). C’est une union à cinq facettes :

1.         Le mariage est hétérosexuel. Il unit un homme et une femme. Une union homosexuelle ne pourra jamais être une alternative légitime.

2.         Il est monogame. « Un homme » et « sa femme » : les deux termes sont au singulier. La polygamie a été tolérée durant un temps dans l’Ancien Testament, mais la monogamie est le dessin de Dieu dès les origines.

3.         Il engage. Quand un homme quitte ses parents pour se marier, il doit « adhérer » à sa femme, « coller » à elle, comme le mot équivalent du Nouveau Testament le laisse penser. Le divorce n’est permis que dans une ou deux situations. Mais « au commencement, il n’en était pas ainsi », insiste Jésus (Matt 19.8). Donc, ce qui manque dans la cohabitation est précisément cette notion d’engagement, qui est l’un des fondements du mariage.

4.         Il est public. Avant « l’adhésion » du mariage, il y a le « départ » de chez les parents, et ce « départ » est logiquement un acte social et public. La famille, les amis et la société ont le droit de savoir ce qui se passe.

5.         Il est physique. « Ils deviendront un seule chair ». D’une part, le mariage hétérosexuel est le seul contexte institué par Dieu pour une union sexuelle et pour la procréation d’enfants, et d’autre part, l’union sexuelle est un élément tellement constitutif du mariage que la non-consommation volontaire est dans de nombreuses sociétés devenu un motif d’annulation. Adam et Eve n’avaient certainement aucune gêne quant au sexe. « Ils étaient tous les deux nus, l’homme et sa femme, et ils n’en avaient pas honte » (Gen 2.25).

En conséquence, le mariage dans le dessin de Dieu est une union hétérosexuelle et monogame qui inclut un engagement d’amour réciproque pour toute la vie. Il doit aussi être marqué par un départ public de chez ses parents et être consommé au travers de l’union sexuelle.

Extrait du livre « Méditation quotidienne de la Genèse à l’Apocalypse - Une année avec la Bible », John STOTT, Aux Editions de "Ligue pour la Lecture de la Bible'" BP 728, 26007 VALENCE Cedex.

   
Rendez visite au
top chretien
un site chrétien incontournable


Nous félicitons
le top chrétien
pour la formation
célibataires
   
Une connexion sur :
   
   
En partenariat avec

   

Conseiller  

Ne restez plus seul(e) devant votre difficulté, devant votre souffrance
Parlez en en toute confidentialité à notre conseiller.
   
© Copyright La Croix et Toi 2013